Quoi faire avec l’hypothèque lors d’un divorce ou d’une séparation ?

Quoi faire avec l’hypothèque lors d’un divorce ou d’une séparation ?

Une séparation entre conjoints de fait ou un divorce apporte un lot important de décisions financières et légales. Parmi celles-ci, le prêt hypothécaire soulève bien des interrogations. Vous devez faire un choix qui peut être déchirant : vendre ou garder votre résidence familiale.

Voici les deux options habituelles qui s’offrent à vous.

1. Racheter la part de votre ex ou lui vendre la vôtre.
Si l’un de vous souhaite conserver le domicile familial, il peut racheter la part de l’autre.

Le calcul pour déterminer le montant de la transaction se fait à partir de la valeur nette de la propriété, soit la valeur marchande moins les dettes qui lui sont associées, comme l’hypothèque. Ensuite, le montant à verser se base sur le pourcentage de la part du conjoint qui cède la propriété.

Le nouveau propriétaire unique doit se qualifier seul auprès de la banque pour obtenir un prêt hypothécaire et couvrir les dépenses relatives à l’entretien de la maison.

2. Vendre la maison
Si aucun de vous ne souhaite conserver la demeure, vous pouvez la vendre. Lorsque la transaction sera finalisée, l’équité réalisée sur la vente (le prix d’achat moins les dettes associées) sera répartie entre les deux copropriétaires au prorata des parts identifiées dans l’acte notarié.

Prévoir le pire avant d’acheter une propriété
Bien que ce ne soit pas une idée très romantique, vous devez anticiper les conséquences d’un divorce ou d’une séparation avant d’acheter une résidence familiale avec votre conjoint. Pour éviter les complications potentielles, veillez à ce que la part de chaque propriétaire soit clairement définie dans l’acte notarié. Cette information a un impact direct sur le partage de l’équité de la maison lors de la vente ou la valeur de rachat des parts d’un des conjoints.

Des spécificités relatives au partage des biens peuvent s’appliquer pour les couples mariés.

La bonne entente, nécessaire tout au long du processus
Une bonne entente entre les ex est souhaitée tout au long du processus de vente ou de rachats des parts de la maison. En effet, vous devez continuer d’assumer plusieurs dépenses communes le temps que le titre de propriété soit officiellement transféré.

Vous pensez vendre votre maison suite à votre séparation? Faites affaire avec un courtier immobilier. Il s’occupera des aspects légaux de la vente en plus de vous accompagner tout au long du processus.

Vous pensez racheter les parts de votre ex? Consultez votre courtier hypothécaire pour en savoir plus sur les démarches de transfert des parts et pour connaitre vos options afin de contracter un nouveau prêt hypothécaire.

Quoi faire avec l’hypothèque lors d’un divorce ou d’une séparation ?

Une séparation entre conjoints de fait ou un divorce apporte un lot important de décisions financières et légales. Parmi celles-ci, le prêt hypothécaire soulève bien des interrogations. Vous devez faire un choix qui peut être déchirant : vendre ou garder votre résidence familiale.

Voici les deux options habituelles qui s’offrent à vous.

1. Racheter la part de votre ex ou lui vendre la vôtre.

Si l’un de vous souhaite conserver le domicile familial, il peut racheter la part de l’autre.

Le calcul pour déterminer le montant de la transaction se fait à partir de la valeur nette de la propriété, soit la valeur marchande moins les dettes qui lui sont associées, comme l’hypothèque. Ensuite, le montant à verser se base sur le pourcentage de la part du conjoint qui cède la propriété.

Le nouveau propriétaire unique doit se qualifier seul auprès de la banque pour obtenir un prêt hypothécaire et couvrir les dépenses relatives à l’entretien de la maison.

2. Vendre la maison

Si aucun de vous ne souhaite conserver la demeure, vous pouvez la vendre. Lorsque la transaction sera finalisée, l’équité réalisée sur la vente (le prix d’achat moins les dettes associées) sera répartie entre les deux copropriétaires au prorata des parts identifiées dans l’acte notarié.

Prévoir le pire avant d’acheter une propriété

Bien que ce ne soit pas une idée très romantique, vous devez anticiper les conséquences d’un divorce ou d’une séparation avant d’acheter une résidence familiale avec votre conjoint. Pour éviter les complications potentielles, veillez à ce que la part de chaque propriétaire soit clairement définie dans l’acte notarié. Cette information a un impact direct sur le partage de l’équité de la maison lors de la vente ou la valeur de rachat des parts d’un des conjoints.

Des spécificités relatives au partage des biens peuvent s’appliquer pour les couples mariés.

La bonne entente, nécessaire tout au long du processus

Une bonne entente entre les ex est souhaitée tout au long du processus de vente ou de rachats des parts de la maison. En effet, vous devez continuer d’assumer plusieurs dépenses communes le temps que le titre de propriété soit officiellement transféré.

Vous pensez vendre votre maison suite à votre séparation? Faites affaire avec un courtier immobilier. Il s’occupera des aspects légaux de la vente en plus de vous accompagner tout au long du processus.

Vous pensez racheter les parts de votre ex? Consultez votre courtier hypothécaire pour en savoir plus sur les démarches de transfert des parts et pour connaitre vos options afin de contracter un nouveau prêt hypothécaire.

, , ,

Liste des tâches d’entretien à faire l’automne à la maison

C’est un fait : une maison demande un entretien fréquent et assidu pour conserver son bon état et sa valeur. L’automne est une saison propice pour réaliser une foule de petits travaux, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Voici les travaux d’entretien résidentiels à faire en automne pour que votre propriété demeure en bonne santé.

Pourquoi est-ce important d’entretenir sa maison l’automne ?

En général, les travaux et les tâches d’entretien à faire durant l’automne servent à préparer la propriété au froid et à la neige qui arrivent. Ils permettent de prévenir les bris et les dommages qui pourraient survenir au cours de l’hiver.

Au retour du beau temps, ce sont plutôt des travaux de nettoyage qui sont faits, d’où l’expression ménage de printemps.

Quelles sont les tâches d’entretien intérieur à faire en automne ?

Alors qu’en été on passe beaucoup de temps à l’extérieur, l’hiver est une saison propice pour s’encabaner à l’intérieur. Le froid nous oblige à garder les fenêtres fermées et, par conséquent, l’aération de la maison se fait moins fréquemment. Certaines tâches automnales vous permettront de maintenir votre environnement propre et sain.

L’automne est le moment idéal pour nettoyer les endroits où la poussière et les débris s’accumulent. Tapis, assises, rideaux, tissu des fauteuils, conduits de ventilation : tous les racoins de la maison devraient y passer.

Avant d’avoir besoin de votre système de chauffage sur une base régulière, assurez-vous qu’il fonctionne à plein régime. Les journées et les nuits plus fraîches arrivent si vite ! De plus, vérifiez qu’il réchauffe l’intérieur de votre maison, et non l’extérieur. Vos portes et fenêtres ne devraient pas laisser passer d’air. Si c’est le cas, ajoutez du calfeutrage ou remplacez les coupe-froids. Cette petite tâche vous fera économiser sur votre facture d’électricité.

Si vous n’avez pas fait ramoner la cheminée de votre foyer ce printemps, vous devriez le faire avant l’hiver. Le ramonage de cheminée est indispensable au moins une fois par année. Un foyer mal entretenu peut causer des incendies, des dommages causés par la fumée qui s’infiltre à l’intérieur et des dangers liés au monoxyde de carbone.

Quelles sont les tâches d’entretien extérieur à faire en automne ?

Ce n’est pas seulement l’intérieur de la maison qui a besoin d’un entretien automnal. L’extérieur de votre maison et votre terrain a aussi besoin d’attention.

Voici quelques tâches à faire avant les premiers gels et les premières bordées de neige :

– Le rangement des équipements et du mobilier extérieur ;
– La fermeture de la piscine ;
– La taille des végétaux et de la pelouse ;
– La protection des arbres et des arbustes ;
– La préparation du jardin ;
– Le nettoyage des gouttières et des margelles.

Profitez de ces travaux extérieurs pour inspecter le toit de votre maison et ses composantes. Vérifiez qu’il n’y a pas de fissures sur les fondations, le crépi ou la maçonnerie. Ces quelques vérifications sur l’état de votre propriété pourraient vous éviter des mauvaises surprises durant la fonte de la neige.

L’entretien de votre maison en automne : un bon investissement

Si vous êtes comme la majorité des propriétaires de maison, vos semaines filent à toute vitesse et vos weekends sont déjà bien remplis. Inclure à votre horaire le temps nécessaire aux tâches automnales peut sembler tout un casse-tête.

Une bonne planification des travaux à effectuer vous aidera à cocher tous les éléments de votre liste. Échelonnez votre projet d’entretien sur plusieurs semaines, de septembre à novembre : la tâche vous semblera beaucoup moins lourde. Aussi, plusieurs entreprises spécialisées peuvent vous donner un coup de pouce, entre autres pour la fermeture de la piscine, le ramonage de la cheminée ou le nettoyage des conduits d’aération.

Le temps que vous passez à entretenir votre maison est un investissement. Une propriété bien entretenue conservera sa valeur et sera plus attrayante pour les futurs acheteurs.