Est-ce avantageux de rembourser son hypothèque rapidement ? 

Est-ce avantageux de rembourser son hypothèque rapidement ?

Le prêt hypothécaire est un engagement financier à long terme, souvent le plus important d’une vie ! Habituellement, le montant est amorti sur une période de 25 ans. Ce faisant, les emprunteurs payent beaucoup d’intérêts, surtout au cours des premières années.

Ainsi, plusieurs personnes soucieuses de diminuer le montant payé en intérêts veulent rembourser plus rapidement leur hypothèque. Certains propriétaires profitent aussi d’une entrée d’argent supplémentaire pour accélérer les paiements.

Mais, est-ce toujours avantageux de rembourser votre hypothèque plus rapidement que prévu ? Comme plusieurs questions relatives à l’immobilier, la réponse dépend de votre situation personnelle.

Voici quelques éléments à prendre en considération avant d’opter pour le remboursement anticipé de votre prêt hypothécaire.

Qu’est-ce que le remboursement anticipé d’une hypothèque ?

Lorsqu’un emprunteur rembourse son hypothèque plus rapidement que le terme prévu, en totalité ou en partie, on parle de remboursement anticipé. Habituellement, les institutions financières imposent alors une pénalité aux emprunteurs, qui peut coûter plusieurs milliers de dollars. Il s’agit en fait d’une compensation pour la perte d’intérêts.

Les pénalités peuvent s’appliquer pour plusieurs scénarios, notamment lors de paiements plus élevés que ceux prévus à l’entente et de la résiliation du contrat ou de son transfert vers une autre institution financière. Vous payerez également une pénalité si vous remboursez en totalité votre solde hypothécaire avant la fin du terme, par exemple lors de la vente de votre propriété.

Par contre, votre contrat pourrait comprendre un privilège pour remboursement anticipé, c’est-à-dire la possibilité d’augmenter votre versement périodique ou de faire un paiement additionnel unique d’un montant maximal prédéterminé. Ces options vous permettent de réduire la durée de votre prêt hypothécaire et d’économiser une partie des intérêts, pour autant que vous respectiez les limites fixées à votre contrat.

Comment rembourser plus rapidement votre hypothèque sans pénalité ?

Le meilleur conseil pour rembourser votre hypothèque plus vite est d’augmenter la fréquence des versements. Passer d’un paiement mensuel à un paiement hebdomadaire ou bimensuel équivaut à faire un versement mensuel supplémentaire chaque année. Ainsi, votre dette en capital diminuera plus rapidement et vous économiserez considérablement sur les intérêts.

En conclusion, le remboursement anticipé d’une hypothèque peut être avantageux, mais ce n’est pas nécessairement la meilleure chose à faire : selon les termes prévus dans votre contrat, cette décision pourrait vous coûter cher et avoir un impact sur l’ensemble de vos finances.

Discutez-en avec votre courtier hypothécaire. Il pourra vous aider à faire un choix bien réfléchi, selon votre situation financière, votre contrat hypothécaire actuel et vos projets futurs.

La déclaration du vendeur : une obligation qui protège les deux parties

La déclaration du vendeur : une obligation qui protège les deux parties

Lorsque vous faites affaire avec un courtier immobilier, vous êtes protégé par la Loi sur le courtage immobilier. Cette dernière veille à vos intérêts lors d’une transaction immobilière, et ce que vous soyez un acheteur ou un vendeur.

Parmi les mesures de protection offertes dans la loi, il y a l’obligation pour le vendeur de remplir le formulaire Déclaration du vendeur sur l’immeuble chapeauté par l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ).

Qu’est-ce qu’est ce formulaire ? À quoi sert-il ? Quelles informations importantes y retrouve-t-on ? Voilà des questions auxquelles vous trouverez les réponses dans les prochaines lignes.

Qu’est-ce que la Déclaration du vendeur sur l’immeuble ?

La Déclaration du vendeur sur l’immeuble est un formulaire que tous les vendeurs doivent remplir dans le cadre d’un contrat de courtage avec un courtier immobilier.

L’objectif de ce document est d’abord d’informer l’acheteur potentiel de la condition de l’immeuble qu’il désire acquérir. Il protège également le vendeur contre d’éventuels recours : en précisant l’état de sa propriété, il peut atténuer sa responsabilité en matière de garantie de qualité.

Grâce aux informations contenues dans la déclaration du vendeur, l’acheteur peut prendre la décision d’acquérir ou non la propriété, en toute connaissance de cause. S’il décide de conclure la transaction, il ne peut pas revenir contre l’ancien propriétaire à propos d’éléments problématiques qui ont été mentionnés dans la déclaration du vendeur.

Que contient la déclaration du vendeur ?

Dans le domaine de l’immobilier, la déclaration du vendeur est souvent décrite comme étant le CV de la maison. Remplie au meilleur des connaissances du propriétaire, elle comprend des informations essentielles à propos de l’état du bâtiment et de son historique.

Voici les données les plus importantes qui doivent être renseignées dans la déclaration du vendeur :

  • L’année de construction du bâtiment ;
  • L’année d’acquisition du propriétaire actuel ;
  • L’état du sol et de la structure ;
  • La présence d’un dégât ou d’une infiltration d’eau ;
  • Les servitudes ;
  • Les baux (dans le cas d’un immeuble locatif).

Si la maison a eu plus d’un propriétaire depuis la mise en place de ce formulaire, en 2012, il est possible que les informations contenues soient bonifiées avec le temps.

Dans le cas où le vendeur n’aurait pas habité la demeure, par exemple lors d’une succession, il doit quand même remplir le document au meilleur de ses connaissances. S’il ne peut pas répondre à une question, il doit l’indiquer.

Une fois complétée, la déclaration du vendeur est annexée à la promesse d’achat et doit faire partie de la documentation relative à l’obtention d’un prêt hypothécaire.

Le rôle du courtier immobilier dans la déclaration du vendeur

La Déclaration du vendeur sur l’immeuble est nécessaire — et obligatoire — afin que toutes les parties impliquées dans la transaction soient informées sur l’historique de la propriété à vendre. Sa rédaction demande un travail méticuleux qui peut être fastidieux pour une personne inexpérimentée. Le courtier immobilier est ainsi un allié indispensable pour le vendeur, car il veille à ce qu’elle soit remplie en bonne et due forme.

En effet, lorsque vous vendez une propriété, votre courtier immobilier doit vous accompagner pour répondre à toutes les sections de la déclaration du vendeur. Il peut aussi vous aider dans la vérification de certaines données qui doivent figurer dans le formulaire, comme la présence de servitudes ou le zonage.

Il est aussi de la responsabilité du courtier immobilier de divulguer une information contenue dans le document qui pourrait affecter la transaction, notamment son effet sur la valeur de votre propriété.

Vous avez d’autres questions concernant la Déclaration du vendeur sur l’immeuble ou les autres obligations légales qui encadrent les transactions immobilières ? N’hésitez pas à contacter votre courtier immobilier.

, , ,

Quel est le meilleur moment pour vendre sa maison?

Le marché immobilier est souvent imprévisible, comme par les temps qui courent : il évolue rapidement en fonction de nombreux facteurs économiques et sociaux. Ainsi, il n’est pas toujours évident d’établir le meilleur moment pour vendre votre maison.

En effet, différentes raisons peuvent expliquer que les maisons se vendent mieux à un moment qu’à un autre, que ce soit au cours d’un cycle économique ou au fil d’une année.

Voici un petit guide pour vous aider à choisir le bon moment pour vendre votre maison au meilleur prix et en moins de temps possible.

Le printemps et l’été : les meilleures saisons pour vendre votre maison

D’année en année, les experts observent attentivement le marché immobilier en analysant les transactions réalisées. Ces informations servent à une foule de personnes et d’organisations, autant les courtiers immobiliers que les institutions financières et les gouvernements. Avec le temps, les analystes en sont venus à la conclusion que le printemps et l’été sont les meilleures saisons pour vendre une maison. Pourquoi? Bien que ces études ne fournissent pas nécessairement la réponse exacte à cette question, plusieurs facteurs peuvent expliquer cette tendance.

Un gros avantage de vendre sa maison au printemps ou en été est de pouvoir montrer son terrain dans son ensemble et sous tous ses angles, sans qu’il soit caché par une couche de neige. En effet, plusieurs acheteurs préfèrent voir le potentiel et l’aménagement d’un terrain avant d’acheter la propriété. Si ce n’est pas possible pour vous de mettre votre maison sur le marché à ce moment et que vous prévoyez le faire en hiver, pensez à faire prendre des photos par un professionnel pendant que votre cour est sous son meilleur jour.

Les autres raisons qui font du printemps et de l’été le meilleur temps de l’année pour vendre votre maison sont les suivantes :

  • Il s’agit d’une période où plusieurs personnes ressentent un besoin de changement;
  • Le renouvellement des baux se fait généralement au printemps;
  • C’est une période idéale pour effectuer quelques travaux amélioratifs avant la mise en vente;
  • Il est beaucoup plus plaisant de visiter des propriétés et de déménager avec des températures plus chaudes et plus clémentes.

Il est quand même possible de vendre votre maison à l’automne ou durant l’hiver. Simplement, les études relèvent qu’il s’agit d’une période plus calme pour le marché immobilier.

Le prix, une variable qui fluctue au cours de l’année

S’il y a plus de ventes enregistrées au printemps et à l’été, il a aussi été observé, dans le cadre d’une étude parue en 2014 dans L’Actualité, que le prix des maisons est généralement plus élevé durant cette période. De plus, les chiffres démontrent que les prix sont habituellement plus bas en septembre et en octobre.

Ce phénomène de fluctuation des prix s’explique par le principe de l’offre et de la demande : lorsque cette dernière est forte, comme au printemps ou à l’été, les prix ont tendance à augmenter. Cependant, lorsque les acheteurs potentiels sont moins au rendez-vous, les prix ont tendance à baisser, question d’accélérer le processus.

En immobilier, il n’y a pas de recette magique!

Il ne faut pas oublier que le marché immobilier évolue rapidement, surtout depuis le début de la pandémie. Est-ce que les principes cités plus haut s’appliquent et s’appliqueront toujours ? Rien n’est immuable! Il faudra certainement rester attentif à l’évolution du marché immobilier au cours des prochains mois et des prochaines années.

En attendant, vous avez toujours le projet de mettre votre maison en vente? Faites appel à un courtier immobilier : cet expert saura vous guider durant toutes les démarches du processus. Au-delà des tendances et des soubresauts du marché, il est le mieux placé pour vous aider à trouver le meilleur moment pour vendre votre maison, selon votre secteur et votre situation personnelle.