Qu’est-ce qu’un prêteur privé et quels avantages offre-t-il ?

Qu’est-ce qu’un prêteur privé et quels avantages offre-t-il?

Saviez-vous que contracter un prêt hypothécaire auprès d’une institution financière n’est pas la seule façon de financer l’achat d’une maison ? Il existe une autre voie qu’il vaut la peine de considérer, surtout pour les personnes qui ont un accès plus difficile au crédit et au financement traditionnels. En effet, faire affaire avec un prêteur privé peut représenter une option intéressante pour accéder à la propriété, du moins à court terme.

Mais comment fonctionne le mode de financement offert par les prêteurs privés ? Est-ce sécuritaire ? Voici quelques réponses qui vous donneront un meilleur éclairage sur le financement d’une propriété avec un prêteur privé.

En quoi le prêteur privé est-il différent des institutions financières ?

Un prêteur privé est un investisseur — il peut s’agir d’un particulier ou d’une entreprise — qui souhaite mettre ses liquidités à la disposition d’un emprunteur dans le but, à terme, de faire fructifier son argent en obtenant un rendement sur le prêt octroyé. Ainsi, cet investisseur ne passe pas par les banques ou les marchés traditionnels pour placer son argent.

Un prêt privé peut s’appliquer à différentes situations, pas seulement à l’immobilier résidentiel. Il s’agit d’une pratique plus courante dans le domaine commercial et industriel.

Comment fonctionne le prêt privé ?

À la base, un prêt privé fonctionne de la même façon qu’un prêt octroyé par une institution financière : l’emprunteur rembourse le prêt et les intérêts selon les dispositions établies dans un contrat. En outre, le prêteur privé considère lui aussi le ratio d’endettement de l’emprunteur.

Le prêt privé exige qu’une équité (ou une valeur nette) soit disponible sur le bien concerné par la transaction, c’est-à-dire que la valeur marchande de l’immeuble doit être plus élevée que le montant du prêt. Une mise de fonds pourrait tout de même être nécessaire, mais cette dernière n’est pas tenue de respecter les règles dictées par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

Le prêt privé est sécuritaire : il s’agit d’un contrat légal et notarié.

Quels sont les avantages de faire affaire avec un prêteur privé ?

Bien que le prêteur privé consente des prêts à des taux plus élevés que ceux des institutions financières, ce type de financement peut se révéler avantageux pour vous, selon votre situation.

D’abord, le prêt privé peut vous permettre de devenir propriétaire même si vous avez des difficultés à vous qualifier auprès des institutions financières. Il peut également vous aider à améliorer votre crédit, à la condition que vous respectiez les paiements et les engagements convenus au contrat.

Même si le recours à un prêt privé peut sembler intimidant, c’est un type de financement tout à fait légal et sécuritaire, puisque le contrat est notarié. Il suffit de bien s’informer si cette option convient à votre situation personnelle.

Soyez prêt pour la prise de photos immobilières de votre maison !

Dès que vous confiez le mandat de vendre votre maison à un courtier immobilier, ce dernier met tout en œuvre pour qu’elle soit vue par les acheteurs potentiels. Son objectif est qu’elle se démarque des autres maisons disponibles dans votre secteur.

La prise de photos immobilières de votre maison sert à la faire voir sous ses meilleurs angles sur les différentes plateformes de vente. Certains courtiers proposent même des prises de vue vidéo, question d’offrir une visite virtuelle aux acheteurs potentiels.

En tant que vendeur, comment pouvez-vous vous préparer à cet exercice nécessaire ? Voici quelques conseils pour mettre votre maison sur son 31 en vue de la venue d’un photographe immobilier professionnel.

Comment choisir le bon photographe pour la prise de photos immobilières ?

Le premier conseil pour bien se préparer à la prise des photos de votre propriété est de faire appel à un photographe spécialisé en immobilier. Ces professionnels connaissent bien les techniques et les outils pour bien photographier chaque pièce de la maison et mettre en valeur chaque espace. Par exemple, de nombreux photographes utilisent un appareil de qualité professionnelle avec un objectif grand-angle pour capter le plus d’éléments possible et rendre la pièce plus spacieuse.

Habituellement, les courtiers immobiliers s’entourent de photographes et de vidéastes professionnels spécialisés pour réaliser les meilleures prises de vues possible pour votre propriété. Ainsi, sa mise en marché sera certainement plus facile et plus rapide.

Les actions essentielles en vue d’une prise de photos immobilières professionnelles

1. Nettoyer, ranger, désencombrer et dépersonnaliser la maison
La première action à accomplir en vue de la prise de photographies est de ranger et de nettoyer la maison. Il est conseillé de conserver seulement le strict minimum dans les différentes pièces pour leur donner un effet de grandeur, mais surtout permettre aux futurs acheteurs de se projeter dans l’espace. Il s’agit ici du concept de désencombrement, qui consiste à enlever tout ce qui n’est pas important afin de montrer, au travers les photos, le potentiel de chaque espace.

Aussi, comme les photos seront partagées sur le Web, les réseaux sociaux et les plateformes de courtage, il est recommandé de retirer le plus possible les objets (photos, documents) qui pourraient facilement vous identifier. De toute façon, la dépersonnalisation des espaces est un incontournable durant tout le processus de vente.

Même si la photographie immobilière consiste surtout à faire des prises de vues d’ensemble, il est possible que le photographe ou le courtier veuille mettre de l’avant certains détails, comme certaines matières ou textures. Il faut donc être prêt à toute éventualité.

2. Maximiser l’éclairage
Un éclairage optimal est la clé pour des photographies immobilières bien réussies. Même si le photographe peut fournir un éclairage d’appoint, il est important de vérifier que les lumières de chaque pièce fonctionnent bien.

Pour un bon éclairage sur les photos, il est important d’allumer les lumières et de favoriser au maximum l’éclairage naturel. La combinaison de ces deux types d’éclairage permet d’obtenir un équilibre qui donne l’impression d’une pièce vivante.

3. Ajouter de la chaleur aux pièces
Après avoir désencombré votre maison, vous vous retrouvez devant une pièce vide, peu meublée ou avec une ambiance plutôt froide ? Ajoutez-y quelques éléments de mobilier, sans la surcharger, et des accessoires avec parcimonie pour donner de la vie à l’espace. Un bouquet de fleurs, une table bien dressée, des bougies sont quelques exemples d’objets qui contribuent à la création d’ambiance.

L’extérieur, un espace à ne pas négliger pour la prise de photos immobilières

Si, généralement, les photos immobilières se concentrent davantage sur l’intérieur de la propriété, il ne faut pas négliger l’extérieur. Au contraire ! Il faut lui accorder la même attention, voir davantage.

Ainsi, pensez à mettre la cour en ordre et à ne rien laisser traîner. Un ménage des platebandes pour éliminer les végétaux morts et les mauvaises herbes est essentiel. Que ce soit pour les visites ou pour la prise de photos, le nettoyage des surfaces de pierre, de béton ou de bois avec une laveuse à pression est une bonne idée. N’oubliez pas de retirer les pousses au travers des dalles et de passer la tondeuse.

Également, si vous prévoyez mettre votre propriété en vente durant l’hiver, pensez à l’avance à faire prendre quelques photos de votre aménagement extérieur pendant l’été. Les acheteurs potentiels auront une meilleure idée de la configuration de l’espace.

On n’a qu’une seule chance de faire une bonne première impression.

La prise de photos immobilières peut paraître simple, mais il s’agit d’une étape très importante dans le processus de vente d’une maison. C’est le premier contact que les acheteurs potentiels auront avec votre propriété ! C’est pourquoi il est nécessaire de prendre le temps de mettre votre résidence en ordre, de l’épurer et de la rendre attrayante aux yeux des visiteurs.

Comment fixer le loyer de vos logements et de vos espaces commerciaux ?

S’il y a un point en commun entre tous les propriétaires de logements et de bâtiments commerciaux, c’est certainement l’objectif d’engendrer un maximum de profit et de rentabiliser leur investissement, et ce, en engageant le moins de dépenses possible.  

Pour ce faire, vous devez fixer le loyer de vos logements et de vos espaces commerciaux avec doigté. C’est une étape qui peut soulever bien des questions, surtout dans un contexte de bouleversements immobiliers et économiques 

Voici quelques pistes pour orienter vos démarches et vous aider à établir le bon prix pour vos loyers commerciaux.  

Fixer le loyer d’un logement résidentiel  

Au Québec, même si plusieurs règles encadrent la fixation des loyers, notamment en ce qui a trait aux hausses annuelles du prix d’un logement, il n’est pas toujours évident de déterminer le juste prix.  

Bien sûr, le montant établi suit généralement la tendance observée dans le secteur. Cependant, d’autres facteurs doivent aussi être considérés :  

  • La dimension du logement et le nombre de pièces ;  
  • La qualité des espaces (Est-ce que l’appartement a fait l’objet de travaux récents ? Est-il bien entretenu ? Est-il bien isolé ?) ; 
  • L’inclusion d’appareils ou de meubles au bail (électroménagers, climatiseur, etc.) ; 
  • La présence d’un ou de plusieurs stationnements ; 
  • Etc.  

Si, malgré tout, vous avez de la difficulté à déterminer le loyer pour vos appartements, sachez qu’un outil de calcul est disponible sur le site du Tribunal administratif du logement. Même s’il s’agit d’un document d’abord utilisé comme outil de médiation, il est possible de s’en servir en guise de référence. 

Comment bien fixer le loyer d’un espace commercial ?  

Il faut savoir que les baux commerciaux sont moins réglementés que les baux résidentiels, ce qui laisse généralement plus de lassitude aux propriétaires. Dans ce cas, c’est davantage le marché qui régule le prix des loyers dans un secteur donné.  

Évidemment, quelques éléments peuvent servir de référence pour établir le prix d’un loyer commercial :  

  • Les caractéristiques du local ; 
  • Les prix affichés dans le voisinage ; 
  • Le type d’activités commerciales ; 
  • Etc.  

De plus, les travaux d’entretien et les frais d’aménagement sont souvent aux frais du locataire ou ils peuvent être inclus dans le bail. Le type d’activités exercées peut aussi avoir une incidence sur le prix. Par exemple, la demande pour des locaux industriels est très forte dans les grandes villes canadiennes, ce qui fait augmenter leur loyer.  

Il n’y a pas de formule magique pour fixer le loyer d’un logement ou d’un espace commercial ! 

La fixation des prix d’un loyer commercial n’est pas une science exacte, loin de là. Il en est de même plusieurs aspects du monde des affaires ! Par contre, il existe de nombreux outils pour en arriver au meilleur résultat possible, dont une bonne connaissance du marché.  

N’hésitez pas à discuter de votre projet avec un courtier spécialisé en immobilier commercial. Son expertise vous sera d’une grande aide !