Quoi faire avec l’hypothèque lors d’un divorce ou d’une séparation ?

Quoi faire avec l’hypothèque lors d’un divorce ou d’une séparation ?

Une séparation entre conjoints de fait ou un divorce apporte un lot important de décisions financières et légales. Parmi celles-ci, le prêt hypothécaire soulève bien des interrogations. Vous devez faire un choix qui peut être déchirant : vendre ou garder votre résidence familiale.

Voici les deux options habituelles qui s’offrent à vous.

1. Racheter la part de votre ex ou lui vendre la vôtre.
Si l’un de vous souhaite conserver le domicile familial, il peut racheter la part de l’autre.

Le calcul pour déterminer le montant de la transaction se fait à partir de la valeur nette de la propriété, soit la valeur marchande moins les dettes qui lui sont associées, comme l’hypothèque. Ensuite, le montant à verser se base sur le pourcentage de la part du conjoint qui cède la propriété.

Le nouveau propriétaire unique doit se qualifier seul auprès de la banque pour obtenir un prêt hypothécaire et couvrir les dépenses relatives à l’entretien de la maison.

2. Vendre la maison
Si aucun de vous ne souhaite conserver la demeure, vous pouvez la vendre. Lorsque la transaction sera finalisée, l’équité réalisée sur la vente (le prix d’achat moins les dettes associées) sera répartie entre les deux copropriétaires au prorata des parts identifiées dans l’acte notarié.

Prévoir le pire avant d’acheter une propriété
Bien que ce ne soit pas une idée très romantique, vous devez anticiper les conséquences d’un divorce ou d’une séparation avant d’acheter une résidence familiale avec votre conjoint. Pour éviter les complications potentielles, veillez à ce que la part de chaque propriétaire soit clairement définie dans l’acte notarié. Cette information a un impact direct sur le partage de l’équité de la maison lors de la vente ou la valeur de rachat des parts d’un des conjoints.

Des spécificités relatives au partage des biens peuvent s’appliquer pour les couples mariés.

La bonne entente, nécessaire tout au long du processus
Une bonne entente entre les ex est souhaitée tout au long du processus de vente ou de rachats des parts de la maison. En effet, vous devez continuer d’assumer plusieurs dépenses communes le temps que le titre de propriété soit officiellement transféré.

Vous pensez vendre votre maison suite à votre séparation? Faites affaire avec un courtier immobilier. Il s’occupera des aspects légaux de la vente en plus de vous accompagner tout au long du processus.

Vous pensez racheter les parts de votre ex? Consultez votre courtier hypothécaire pour en savoir plus sur les démarches de transfert des parts et pour connaitre vos options afin de contracter un nouveau prêt hypothécaire.

Quoi faire avec l’hypothèque lors d’un divorce ou d’une séparation ?

Une séparation entre conjoints de fait ou un divorce apporte un lot important de décisions financières et légales. Parmi celles-ci, le prêt hypothécaire soulève bien des interrogations. Vous devez faire un choix qui peut être déchirant : vendre ou garder votre résidence familiale.

Voici les deux options habituelles qui s’offrent à vous.

1. Racheter la part de votre ex ou lui vendre la vôtre.

Si l’un de vous souhaite conserver le domicile familial, il peut racheter la part de l’autre.

Le calcul pour déterminer le montant de la transaction se fait à partir de la valeur nette de la propriété, soit la valeur marchande moins les dettes qui lui sont associées, comme l’hypothèque. Ensuite, le montant à verser se base sur le pourcentage de la part du conjoint qui cède la propriété.

Le nouveau propriétaire unique doit se qualifier seul auprès de la banque pour obtenir un prêt hypothécaire et couvrir les dépenses relatives à l’entretien de la maison.

2. Vendre la maison

Si aucun de vous ne souhaite conserver la demeure, vous pouvez la vendre. Lorsque la transaction sera finalisée, l’équité réalisée sur la vente (le prix d’achat moins les dettes associées) sera répartie entre les deux copropriétaires au prorata des parts identifiées dans l’acte notarié.

Prévoir le pire avant d’acheter une propriété

Bien que ce ne soit pas une idée très romantique, vous devez anticiper les conséquences d’un divorce ou d’une séparation avant d’acheter une résidence familiale avec votre conjoint. Pour éviter les complications potentielles, veillez à ce que la part de chaque propriétaire soit clairement définie dans l’acte notarié. Cette information a un impact direct sur le partage de l’équité de la maison lors de la vente ou la valeur de rachat des parts d’un des conjoints.

Des spécificités relatives au partage des biens peuvent s’appliquer pour les couples mariés.

La bonne entente, nécessaire tout au long du processus

Une bonne entente entre les ex est souhaitée tout au long du processus de vente ou de rachats des parts de la maison. En effet, vous devez continuer d’assumer plusieurs dépenses communes le temps que le titre de propriété soit officiellement transféré.

Vous pensez vendre votre maison suite à votre séparation? Faites affaire avec un courtier immobilier. Il s’occupera des aspects légaux de la vente en plus de vous accompagner tout au long du processus.

Vous pensez racheter les parts de votre ex? Consultez votre courtier hypothécaire pour en savoir plus sur les démarches de transfert des parts et pour connaitre vos options afin de contracter un nouveau prêt hypothécaire.

, , ,

Liste des tâches d’entretien à faire l’automne à la maison

C’est un fait : une maison demande un entretien fréquent et assidu pour conserver son bon état et sa valeur. L’automne est une saison propice pour réaliser une foule de petits travaux, à l’intérieur comme à l’extérieur.

Voici les travaux d’entretien résidentiels à faire en automne pour que votre propriété demeure en bonne santé.

Pourquoi est-ce important d’entretenir sa maison l’automne ?

En général, les travaux et les tâches d’entretien à faire durant l’automne servent à préparer la propriété au froid et à la neige qui arrivent. Ils permettent de prévenir les bris et les dommages qui pourraient survenir au cours de l’hiver.

Au retour du beau temps, ce sont plutôt des travaux de nettoyage qui sont faits, d’où l’expression ménage de printemps.

Quelles sont les tâches d’entretien intérieur à faire en automne ?

Alors qu’en été on passe beaucoup de temps à l’extérieur, l’hiver est une saison propice pour s’encabaner à l’intérieur. Le froid nous oblige à garder les fenêtres fermées et, par conséquent, l’aération de la maison se fait moins fréquemment. Certaines tâches automnales vous permettront de maintenir votre environnement propre et sain.

L’automne est le moment idéal pour nettoyer les endroits où la poussière et les débris s’accumulent. Tapis, assises, rideaux, tissu des fauteuils, conduits de ventilation : tous les racoins de la maison devraient y passer.

Avant d’avoir besoin de votre système de chauffage sur une base régulière, assurez-vous qu’il fonctionne à plein régime. Les journées et les nuits plus fraîches arrivent si vite ! De plus, vérifiez qu’il réchauffe l’intérieur de votre maison, et non l’extérieur. Vos portes et fenêtres ne devraient pas laisser passer d’air. Si c’est le cas, ajoutez du calfeutrage ou remplacez les coupe-froids. Cette petite tâche vous fera économiser sur votre facture d’électricité.

Si vous n’avez pas fait ramoner la cheminée de votre foyer ce printemps, vous devriez le faire avant l’hiver. Le ramonage de cheminée est indispensable au moins une fois par année. Un foyer mal entretenu peut causer des incendies, des dommages causés par la fumée qui s’infiltre à l’intérieur et des dangers liés au monoxyde de carbone.

Quelles sont les tâches d’entretien extérieur à faire en automne ?

Ce n’est pas seulement l’intérieur de la maison qui a besoin d’un entretien automnal. L’extérieur de votre maison et votre terrain a aussi besoin d’attention.

Voici quelques tâches à faire avant les premiers gels et les premières bordées de neige :

– Le rangement des équipements et du mobilier extérieur ;
– La fermeture de la piscine ;
– La taille des végétaux et de la pelouse ;
– La protection des arbres et des arbustes ;
– La préparation du jardin ;
– Le nettoyage des gouttières et des margelles.

Profitez de ces travaux extérieurs pour inspecter le toit de votre maison et ses composantes. Vérifiez qu’il n’y a pas de fissures sur les fondations, le crépi ou la maçonnerie. Ces quelques vérifications sur l’état de votre propriété pourraient vous éviter des mauvaises surprises durant la fonte de la neige.

L’entretien de votre maison en automne : un bon investissement

Si vous êtes comme la majorité des propriétaires de maison, vos semaines filent à toute vitesse et vos weekends sont déjà bien remplis. Inclure à votre horaire le temps nécessaire aux tâches automnales peut sembler tout un casse-tête.

Une bonne planification des travaux à effectuer vous aidera à cocher tous les éléments de votre liste. Échelonnez votre projet d’entretien sur plusieurs semaines, de septembre à novembre : la tâche vous semblera beaucoup moins lourde. Aussi, plusieurs entreprises spécialisées peuvent vous donner un coup de pouce, entre autres pour la fermeture de la piscine, le ramonage de la cheminée ou le nettoyage des conduits d’aération.

Le temps que vous passez à entretenir votre maison est un investissement. Une propriété bien entretenue conservera sa valeur et sera plus attrayante pour les futurs acheteurs.

3 bonnes raisons de faire affaire avec un courtier immobilier

3 bonnes raisons de faire affaire avec un courtier immobilier

Acheter ou vendre une maison, ce n’est pas un moment banal dans une vie. Il y a tant de choses auxquelles penser pour que la transaction soit un succès. La meilleure façon pour vous assurer de vivre une belle expérience est de faire affaire avec un courtier immobilier.

Voyez pourquoi vous en sortirez gagnant.

Faire affaire avec un courtier immobilier, c’est maximiser la visibilité de votre propriété.
Les courtiers immobiliers sont des professionnels bien informés qui savent s’entourer des bonnes personnes. Comme client, vous profitez de leur vaste réseau de contacts pour maximiser la visibilité de votre propriété.

Premièrement, votre courtier immobilier affichera votre maison sur des plateformes spécialisées, telles que Centris, où elle sera vue par des milliers d’acheteurs potentiels. De plus, son réseau d’affaires inclut de nombreux autres courtiers à la recherche de la bonne propriété à vendre pour leurs clients. Ça pourrait être la vôtre !

Votre courtier connait les meilleures stratégies de mise en marché et de promotion pour attirer les bons acheteurs potentiels et, par conséquent, vendre votre maison plus rapidement. Il a également accès à des outils spécialisés pour connaitre les plus récentes statistiques sur le marché immobilier de votre secteur. Ces données lui permettent de fixer le juste prix de votre propriété.

Faire affaire avec un courtier immobilier, c’est réduire la paperasse et les démarches.
La vente ou l’achat d’une maison est un processus qui demande de remplir plusieurs documents légaux. En faisant affaire avec un courtier, vous vous assurez que ces formulaires sont bien remplis. Son accompagnement tout au long du processus vous aide à éviter les ennuis et garder l’esprit tranquille.

Il peut aussi vous recommander de nombreux professionnels avec lesquels il a l’habitude de collaborer, tels que des courtiers hypothécaires, des notaires, des entrepreneurs en construction, etc. En cas de besoin, vous pourrez donc compter sur des personnes de confiance.

Faire affaire avec un courtier immobilier, c’est être bien protégé. 
Conformément à la Loi sur le courtage immobilier, les courtiers sont soumis à de nombreuses exigences dans l’intérêt de la protection du public. L’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ) est responsable de :

  • S’assurer que les courtiers respectent les règles d’éthique établie dans le cadre de leur pratique ;
  • Fournir des outils et des formulaires normalisés ;
  • Être à la disposition du public en cas de litige.

Finalement, les courtiers immobiliers reconnus par l’OACIQ contribuent au Fonds d’indemnisation du courtage immobilier et souscrivent à une assurance responsabilité professionnelle.

Avec tous ces avantages, personne ne devrait se passer de l’accompagnement d’un courtier immobilier pour l’achat ou la vente de sa propriété !

Est-ce avantageux de rembourser son hypothèque rapidement ? 

Est-ce avantageux de rembourser son hypothèque rapidement ?

Le prêt hypothécaire est un engagement financier à long terme, souvent le plus important d’une vie ! Habituellement, le montant est amorti sur une période de 25 ans. Ce faisant, les emprunteurs payent beaucoup d’intérêts, surtout au cours des premières années.

Ainsi, plusieurs personnes soucieuses de diminuer le montant payé en intérêts veulent rembourser plus rapidement leur hypothèque. Certains propriétaires profitent aussi d’une entrée d’argent supplémentaire pour accélérer les paiements.

Mais, est-ce toujours avantageux de rembourser votre hypothèque plus rapidement que prévu ? Comme plusieurs questions relatives à l’immobilier, la réponse dépend de votre situation personnelle.

Voici quelques éléments à prendre en considération avant d’opter pour le remboursement anticipé de votre prêt hypothécaire.

Qu’est-ce que le remboursement anticipé d’une hypothèque ?

Lorsqu’un emprunteur rembourse son hypothèque plus rapidement que le terme prévu, en totalité ou en partie, on parle de remboursement anticipé. Habituellement, les institutions financières imposent alors une pénalité aux emprunteurs, qui peut coûter plusieurs milliers de dollars. Il s’agit en fait d’une compensation pour la perte d’intérêts.

Les pénalités peuvent s’appliquer pour plusieurs scénarios, notamment lors de paiements plus élevés que ceux prévus à l’entente et de la résiliation du contrat ou de son transfert vers une autre institution financière. Vous payerez également une pénalité si vous remboursez en totalité votre solde hypothécaire avant la fin du terme, par exemple lors de la vente de votre propriété.

Par contre, votre contrat pourrait comprendre un privilège pour remboursement anticipé, c’est-à-dire la possibilité d’augmenter votre versement périodique ou de faire un paiement additionnel unique d’un montant maximal prédéterminé. Ces options vous permettent de réduire la durée de votre prêt hypothécaire et d’économiser une partie des intérêts, pour autant que vous respectiez les limites fixées à votre contrat.

Comment rembourser plus rapidement votre hypothèque sans pénalité ?

Le meilleur conseil pour rembourser votre hypothèque plus vite est d’augmenter la fréquence des versements. Passer d’un paiement mensuel à un paiement hebdomadaire ou bimensuel équivaut à faire un versement mensuel supplémentaire chaque année. Ainsi, votre dette en capital diminuera plus rapidement et vous économiserez considérablement sur les intérêts.

En conclusion, le remboursement anticipé d’une hypothèque peut être avantageux, mais ce n’est pas nécessairement la meilleure chose à faire : selon les termes prévus dans votre contrat, cette décision pourrait vous coûter cher et avoir un impact sur l’ensemble de vos finances.

Discutez-en avec votre courtier hypothécaire. Il pourra vous aider à faire un choix bien réfléchi, selon votre situation financière, votre contrat hypothécaire actuel et vos projets futurs.

La déclaration du vendeur : une obligation qui protège les deux parties

La déclaration du vendeur : une obligation qui protège les deux parties

Lorsque vous faites affaire avec un courtier immobilier, vous êtes protégé par la Loi sur le courtage immobilier. Cette dernière veille à vos intérêts lors d’une transaction immobilière, et ce que vous soyez un acheteur ou un vendeur.

Parmi les mesures de protection offertes dans la loi, il y a l’obligation pour le vendeur de remplir le formulaire Déclaration du vendeur sur l’immeuble chapeauté par l’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ).

Qu’est-ce qu’est ce formulaire ? À quoi sert-il ? Quelles informations importantes y retrouve-t-on ? Voilà des questions auxquelles vous trouverez les réponses dans les prochaines lignes.

Qu’est-ce que la Déclaration du vendeur sur l’immeuble ?

La Déclaration du vendeur sur l’immeuble est un formulaire que tous les vendeurs doivent remplir dans le cadre d’un contrat de courtage avec un courtier immobilier.

L’objectif de ce document est d’abord d’informer l’acheteur potentiel de la condition de l’immeuble qu’il désire acquérir. Il protège également le vendeur contre d’éventuels recours : en précisant l’état de sa propriété, il peut atténuer sa responsabilité en matière de garantie de qualité.

Grâce aux informations contenues dans la déclaration du vendeur, l’acheteur peut prendre la décision d’acquérir ou non la propriété, en toute connaissance de cause. S’il décide de conclure la transaction, il ne peut pas revenir contre l’ancien propriétaire à propos d’éléments problématiques qui ont été mentionnés dans la déclaration du vendeur.

Que contient la déclaration du vendeur ?

Dans le domaine de l’immobilier, la déclaration du vendeur est souvent décrite comme étant le CV de la maison. Remplie au meilleur des connaissances du propriétaire, elle comprend des informations essentielles à propos de l’état du bâtiment et de son historique.

Voici les données les plus importantes qui doivent être renseignées dans la déclaration du vendeur :

  • L’année de construction du bâtiment ;
  • L’année d’acquisition du propriétaire actuel ;
  • L’état du sol et de la structure ;
  • La présence d’un dégât ou d’une infiltration d’eau ;
  • Les servitudes ;
  • Les baux (dans le cas d’un immeuble locatif).

Si la maison a eu plus d’un propriétaire depuis la mise en place de ce formulaire, en 2012, il est possible que les informations contenues soient bonifiées avec le temps.

Dans le cas où le vendeur n’aurait pas habité la demeure, par exemple lors d’une succession, il doit quand même remplir le document au meilleur de ses connaissances. S’il ne peut pas répondre à une question, il doit l’indiquer.

Une fois complétée, la déclaration du vendeur est annexée à la promesse d’achat et doit faire partie de la documentation relative à l’obtention d’un prêt hypothécaire.

Le rôle du courtier immobilier dans la déclaration du vendeur

La Déclaration du vendeur sur l’immeuble est nécessaire — et obligatoire — afin que toutes les parties impliquées dans la transaction soient informées sur l’historique de la propriété à vendre. Sa rédaction demande un travail méticuleux qui peut être fastidieux pour une personne inexpérimentée. Le courtier immobilier est ainsi un allié indispensable pour le vendeur, car il veille à ce qu’elle soit remplie en bonne et due forme.

En effet, lorsque vous vendez une propriété, votre courtier immobilier doit vous accompagner pour répondre à toutes les sections de la déclaration du vendeur. Il peut aussi vous aider dans la vérification de certaines données qui doivent figurer dans le formulaire, comme la présence de servitudes ou le zonage.

Il est aussi de la responsabilité du courtier immobilier de divulguer une information contenue dans le document qui pourrait affecter la transaction, notamment son effet sur la valeur de votre propriété.

Vous avez d’autres questions concernant la Déclaration du vendeur sur l’immeuble ou les autres obligations légales qui encadrent les transactions immobilières ? N’hésitez pas à contacter votre courtier immobilier.

, , ,

Quel est le meilleur moment pour vendre sa maison?

Le marché immobilier est souvent imprévisible, comme par les temps qui courent : il évolue rapidement en fonction de nombreux facteurs économiques et sociaux. Ainsi, il n’est pas toujours évident d’établir le meilleur moment pour vendre votre maison.

En effet, différentes raisons peuvent expliquer que les maisons se vendent mieux à un moment qu’à un autre, que ce soit au cours d’un cycle économique ou au fil d’une année.

Voici un petit guide pour vous aider à choisir le bon moment pour vendre votre maison au meilleur prix et en moins de temps possible.

Le printemps et l’été : les meilleures saisons pour vendre votre maison

D’année en année, les experts observent attentivement le marché immobilier en analysant les transactions réalisées. Ces informations servent à une foule de personnes et d’organisations, autant les courtiers immobiliers que les institutions financières et les gouvernements. Avec le temps, les analystes en sont venus à la conclusion que le printemps et l’été sont les meilleures saisons pour vendre une maison. Pourquoi? Bien que ces études ne fournissent pas nécessairement la réponse exacte à cette question, plusieurs facteurs peuvent expliquer cette tendance.

Un gros avantage de vendre sa maison au printemps ou en été est de pouvoir montrer son terrain dans son ensemble et sous tous ses angles, sans qu’il soit caché par une couche de neige. En effet, plusieurs acheteurs préfèrent voir le potentiel et l’aménagement d’un terrain avant d’acheter la propriété. Si ce n’est pas possible pour vous de mettre votre maison sur le marché à ce moment et que vous prévoyez le faire en hiver, pensez à faire prendre des photos par un professionnel pendant que votre cour est sous son meilleur jour.

Les autres raisons qui font du printemps et de l’été le meilleur temps de l’année pour vendre votre maison sont les suivantes :

  • Il s’agit d’une période où plusieurs personnes ressentent un besoin de changement;
  • Le renouvellement des baux se fait généralement au printemps;
  • C’est une période idéale pour effectuer quelques travaux amélioratifs avant la mise en vente;
  • Il est beaucoup plus plaisant de visiter des propriétés et de déménager avec des températures plus chaudes et plus clémentes.

Il est quand même possible de vendre votre maison à l’automne ou durant l’hiver. Simplement, les études relèvent qu’il s’agit d’une période plus calme pour le marché immobilier.

Le prix, une variable qui fluctue au cours de l’année

S’il y a plus de ventes enregistrées au printemps et à l’été, il a aussi été observé, dans le cadre d’une étude parue en 2014 dans L’Actualité, que le prix des maisons est généralement plus élevé durant cette période. De plus, les chiffres démontrent que les prix sont habituellement plus bas en septembre et en octobre.

Ce phénomène de fluctuation des prix s’explique par le principe de l’offre et de la demande : lorsque cette dernière est forte, comme au printemps ou à l’été, les prix ont tendance à augmenter. Cependant, lorsque les acheteurs potentiels sont moins au rendez-vous, les prix ont tendance à baisser, question d’accélérer le processus.

En immobilier, il n’y a pas de recette magique!

Il ne faut pas oublier que le marché immobilier évolue rapidement, surtout depuis le début de la pandémie. Est-ce que les principes cités plus haut s’appliquent et s’appliqueront toujours ? Rien n’est immuable! Il faudra certainement rester attentif à l’évolution du marché immobilier au cours des prochains mois et des prochaines années.

En attendant, vous avez toujours le projet de mettre votre maison en vente? Faites appel à un courtier immobilier : cet expert saura vous guider durant toutes les démarches du processus. Au-delà des tendances et des soubresauts du marché, il est le mieux placé pour vous aider à trouver le meilleur moment pour vendre votre maison, selon votre secteur et votre situation personnelle.

Comment améliorer son aménagement paysager pour mieux vendre ?

Comment améliorer son aménagement paysager pour mieux vendre ?

Il n’y a pas de recette miracle pour vendre rapidement une maison, mais il y a assurément certains ingrédients qui, mis ensemble, mettent les chances de votre côté. Parmi ces composantes, un aménagement paysager soigné peut certainement faciliter la vente de votre maison.

C’est pourquoi il peut être intéressant de procéder, avant la mise en vente de votre propriété, à quelques travaux dans la cour, question d’améliorer son apparence et d’augmenter l’intérêt des acheteurs potentiels!

Quel est l’impact de l’aménagement paysager sur la valeur de revente d’une propriété ?

Oui, un aménagement paysager au goût du jour peut faire augmenter la valeur de revente de votre propriété. Certains experts avancent même une hausse de 15 à 20 %.

Par contre, sachez que ces travaux n’ont généralement pas le même impact qu’une cuisine ou une salle de bain actualisée ou que des rénovations majeures comme le changement de la toiture ou des fenêtres.

La meilleure stratégie consiste donc à avoir une cour en ordre et attrayante, qui expose bien les possibilités d’aménagements futurs.

Les petites améliorations qui font une grande différence

La première étape pour améliorer votre cour est de voir à ce qu’elle soit propre et en ordre. Assurez-vous que les surfaces sont bien nettoyées, qu’il n’y a pas de pousses indésirables entre les dalles, que la haie est bien taillée et que la peinture des terrasses et des clôtures est dans un bon état. Déjà, ces petits travaux d’entretien aideront votre maison à faire une bonne première impression.

Ensuite, un gazon bien entretenu est toujours apprécié par les futurs acheteurs. Ainsi, veillez à ce qu’il soit bien fourni en ajoutant de l’engrais aux bons moments durant la saison, en ensemençant le terrain au besoin ou en effectuant les traitements appropriés.

Si vous souhaitez faire seulement de petits travaux pour améliorer votre aménagement paysager, pensez à planter un arbre ou à installer un système d’éclairage. Ces ajouts sont habituellement très appréciés.

Les projets d’aménagement paysager qui augmentent la valeur de revente de votre maison

Si vous prévoyez vous lancer dans de grands travaux à l’extérieur avant de mettre votre propriété sur le marché, voici quelques idées d’aménagements paysagers qui rendront votre maison plus attrayante et augmenteront potentiellement sa valeur de revente.

Parmi les aménagements extérieurs les plus populaires auprès des futurs acheteurs est la présence d’un espace de vie extérieur qui donne l’impression d’être le prolongement de l’intérieur de la maison. En effet, depuis quelques années, ces espaces qui inspirent « l’art de vivre à l’extérieur » sont très tendance. Les cuisines extérieures n’ont jamais été aussi en demande. Même s’il peut représenter d’une grande dépense, ce type d’aménagement propose un bon retour sur investissement.

Si vous possédez déjà une piscine, elle peut être un atout dans la mise en marché de votre propriété. Par contre, selon plusieurs professionnels, l’installation d’une piscine simplement dans le but de vendre plus vite et plus cher une maison n’est pas un bon investissement.

Les aménagements extérieurs réalisés en marge d’un processus de vente doivent aussi tenir compte des besoins et du mode de vie des acheteurs potentiels. Une cour qui demande beaucoup d’entretien, notamment avec de grandes platebandes à fleurir et à désherber régulièrement, ne conviendra peut-être pas à une jeune famille active, alors qu’elle fera certainement le bonheur d’un couple passionné d’horticulture.

À retenir avant d’entamer des travaux extérieurs pour mieux vendre votre maison.

Le terrain est la première chose que les acheteurs potentiels voient de votre maison, parfois même avant de contacter le courtier immobilier pour réserver une visite. Votre aménagement paysager doit donc être au mieux de sa condition pour leur donner le goût d’y passer du temps de qualité.

Vous ne savez toujours pas quelles améliorations vous devriez apporter à votre cour pour mieux vendre votre maison? Discutez-en avec votre courtier immobilier. Après tout, c’est lui l’expert de la mise en marché immobilière !

Qu’est-ce qu’un prêteur privé et quels avantages offre-t-il ?

Qu’est-ce qu’un prêteur privé et quels avantages offre-t-il?

Saviez-vous que contracter un prêt hypothécaire auprès d’une institution financière n’est pas la seule façon de financer l’achat d’une maison ? Il existe une autre voie qu’il vaut la peine de considérer, surtout pour les personnes qui ont un accès plus difficile au crédit et au financement traditionnels. En effet, faire affaire avec un prêteur privé peut représenter une option intéressante pour accéder à la propriété, du moins à court terme.

Mais comment fonctionne le mode de financement offert par les prêteurs privés ? Est-ce sécuritaire ? Voici quelques réponses qui vous donneront un meilleur éclairage sur le financement d’une propriété avec un prêteur privé.

En quoi le prêteur privé est-il différent des institutions financières ?

Un prêteur privé est un investisseur — il peut s’agir d’un particulier ou d’une entreprise — qui souhaite mettre ses liquidités à la disposition d’un emprunteur dans le but, à terme, de faire fructifier son argent en obtenant un rendement sur le prêt octroyé. Ainsi, cet investisseur ne passe pas par les banques ou les marchés traditionnels pour placer son argent.

Un prêt privé peut s’appliquer à différentes situations, pas seulement à l’immobilier résidentiel. Il s’agit d’une pratique plus courante dans le domaine commercial et industriel.

Comment fonctionne le prêt privé ?

À la base, un prêt privé fonctionne de la même façon qu’un prêt octroyé par une institution financière : l’emprunteur rembourse le prêt et les intérêts selon les dispositions établies dans un contrat. En outre, le prêteur privé considère lui aussi le ratio d’endettement de l’emprunteur.

Le prêt privé exige qu’une équité (ou une valeur nette) soit disponible sur le bien concerné par la transaction, c’est-à-dire que la valeur marchande de l’immeuble doit être plus élevée que le montant du prêt. Une mise de fonds pourrait tout de même être nécessaire, mais cette dernière n’est pas tenue de respecter les règles dictées par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

Le prêt privé est sécuritaire : il s’agit d’un contrat légal et notarié.

Quels sont les avantages de faire affaire avec un prêteur privé ?

Bien que le prêteur privé consente des prêts à des taux plus élevés que ceux des institutions financières, ce type de financement peut se révéler avantageux pour vous, selon votre situation.

D’abord, le prêt privé peut vous permettre de devenir propriétaire même si vous avez des difficultés à vous qualifier auprès des institutions financières. Il peut également vous aider à améliorer votre crédit, à la condition que vous respectiez les paiements et les engagements convenus au contrat.

Même si le recours à un prêt privé peut sembler intimidant, c’est un type de financement tout à fait légal et sécuritaire, puisque le contrat est notarié. Il suffit de bien s’informer si cette option convient à votre situation personnelle.

Soyez prêt pour la prise de photos immobilières de votre maison !

Dès que vous confiez le mandat de vendre votre maison à un courtier immobilier, ce dernier met tout en œuvre pour qu’elle soit vue par les acheteurs potentiels. Son objectif est qu’elle se démarque des autres maisons disponibles dans votre secteur.

La prise de photos immobilières de votre maison sert à la faire voir sous ses meilleurs angles sur les différentes plateformes de vente. Certains courtiers proposent même des prises de vue vidéo, question d’offrir une visite virtuelle aux acheteurs potentiels.

En tant que vendeur, comment pouvez-vous vous préparer à cet exercice nécessaire ? Voici quelques conseils pour mettre votre maison sur son 31 en vue de la venue d’un photographe immobilier professionnel.

Comment choisir le bon photographe pour la prise de photos immobilières ?

Le premier conseil pour bien se préparer à la prise des photos de votre propriété est de faire appel à un photographe spécialisé en immobilier. Ces professionnels connaissent bien les techniques et les outils pour bien photographier chaque pièce de la maison et mettre en valeur chaque espace. Par exemple, de nombreux photographes utilisent un appareil de qualité professionnelle avec un objectif grand-angle pour capter le plus d’éléments possible et rendre la pièce plus spacieuse.

Habituellement, les courtiers immobiliers s’entourent de photographes et de vidéastes professionnels spécialisés pour réaliser les meilleures prises de vues possible pour votre propriété. Ainsi, sa mise en marché sera certainement plus facile et plus rapide.

Les actions essentielles en vue d’une prise de photos immobilières professionnelles

1. Nettoyer, ranger, désencombrer et dépersonnaliser la maison
La première action à accomplir en vue de la prise de photographies est de ranger et de nettoyer la maison. Il est conseillé de conserver seulement le strict minimum dans les différentes pièces pour leur donner un effet de grandeur, mais surtout permettre aux futurs acheteurs de se projeter dans l’espace. Il s’agit ici du concept de désencombrement, qui consiste à enlever tout ce qui n’est pas important afin de montrer, au travers les photos, le potentiel de chaque espace.

Aussi, comme les photos seront partagées sur le Web, les réseaux sociaux et les plateformes de courtage, il est recommandé de retirer le plus possible les objets (photos, documents) qui pourraient facilement vous identifier. De toute façon, la dépersonnalisation des espaces est un incontournable durant tout le processus de vente.

Même si la photographie immobilière consiste surtout à faire des prises de vues d’ensemble, il est possible que le photographe ou le courtier veuille mettre de l’avant certains détails, comme certaines matières ou textures. Il faut donc être prêt à toute éventualité.

2. Maximiser l’éclairage
Un éclairage optimal est la clé pour des photographies immobilières bien réussies. Même si le photographe peut fournir un éclairage d’appoint, il est important de vérifier que les lumières de chaque pièce fonctionnent bien.

Pour un bon éclairage sur les photos, il est important d’allumer les lumières et de favoriser au maximum l’éclairage naturel. La combinaison de ces deux types d’éclairage permet d’obtenir un équilibre qui donne l’impression d’une pièce vivante.

3. Ajouter de la chaleur aux pièces
Après avoir désencombré votre maison, vous vous retrouvez devant une pièce vide, peu meublée ou avec une ambiance plutôt froide ? Ajoutez-y quelques éléments de mobilier, sans la surcharger, et des accessoires avec parcimonie pour donner de la vie à l’espace. Un bouquet de fleurs, une table bien dressée, des bougies sont quelques exemples d’objets qui contribuent à la création d’ambiance.

L’extérieur, un espace à ne pas négliger pour la prise de photos immobilières

Si, généralement, les photos immobilières se concentrent davantage sur l’intérieur de la propriété, il ne faut pas négliger l’extérieur. Au contraire ! Il faut lui accorder la même attention, voir davantage.

Ainsi, pensez à mettre la cour en ordre et à ne rien laisser traîner. Un ménage des platebandes pour éliminer les végétaux morts et les mauvaises herbes est essentiel. Que ce soit pour les visites ou pour la prise de photos, le nettoyage des surfaces de pierre, de béton ou de bois avec une laveuse à pression est une bonne idée. N’oubliez pas de retirer les pousses au travers des dalles et de passer la tondeuse.

Également, si vous prévoyez mettre votre propriété en vente durant l’hiver, pensez à l’avance à faire prendre quelques photos de votre aménagement extérieur pendant l’été. Les acheteurs potentiels auront une meilleure idée de la configuration de l’espace.

On n’a qu’une seule chance de faire une bonne première impression.

La prise de photos immobilières peut paraître simple, mais il s’agit d’une étape très importante dans le processus de vente d’une maison. C’est le premier contact que les acheteurs potentiels auront avec votre propriété ! C’est pourquoi il est nécessaire de prendre le temps de mettre votre résidence en ordre, de l’épurer et de la rendre attrayante aux yeux des visiteurs.