, , , ,

3 trucs pour gagner une offre d’achat multiple

Vous avez enfin trouvé la résidence de vos rêves. Vous vous voyez déjà y vivre le parfait bonheur. Vous présentez une promesse d’achat sans hésiter… tout comme 2 autres acheteurs potentiels !

Vous vous retrouvez donc en situation d’offres d’achat multiples. C’est une réalité de plus en plus fréquente pour les ménages à la recherche d’une maison unifamiliale en bon état dans un secteur recherché.

Le marché immobilier obéit à la loi impitoyable de l’offre et la demande. Actuellement, le nombre de résidences à vendre est plus faible que le nombre d’acheteurs potentiels. Résultat ? Les propriétés s’envolent vite, tout comme leur prix !

Quelle stratégie devriez-vous adopter afin de gagner une offre d’achat multiple ?

Petite parenthèse sur la Loi du courtage immobilier

Les courtiers immobiliers du Québec sont soumis à la Loi sur le courtage immobilier et, par le fait même, à son Règlement sur les conditions d’exercice d’une opération de courtage, sur la déontologie des courtiers et sur la publicité.

Sans entrer dans les détails, ce règlement exige notamment que les courtiers immobiliers présentent toutes les promesses d’achat au vendeur avec transparence et équité, en plus d’assurer la confidentialité de leur contenu aux autres acheteurs potentiels. Si le courtier du vendeur lui présente également une offre d’achat d’un autre de ses clients, il doit le conseiller en faisant preuve de beaucoup d’intégrité pour ne pas contrevenir à ce règlement. Comme expliqué dans cet article détaillé de l’OACIQ, il ne doit en aucun cas favoriser ses propres intérêts plutôt que ceux de son client.

Cela signifie entre autres que si vous êtes en situation de promesses d’achat multiples, vous saurez combien d’offres auront été présentées, mais vous ne pourrez pas être informé de leur contenu.

Pour remporter une promesse d’achat multiple, le mieux est donc de présenter d’emblée la meilleure offre possible. Même s’il ne peut vous informer du montant et des conditions proposés par les autres intéressés, votre courtier demeure le mieux placé pour vous conseiller dans l’optimisation de votre promesse d’achat.

Voici 3 trucs pour vous démarquer parmi les autres acheteurs potentiels.

Le vendeur n’est pas dans l’obligation d’accepter l’offre la plus élevée ni même aucune d’entre elles. Il est tout à fait libre de fixer lui-même ses propres critères décisionnels.

Bien que chaque contexte de vente soit différent, ces 3 stratégies vous aideront à mettre les chances de votre côté.

1. Offrez votre prix maximal dès le départ.

Le montant de votre offre d’achat est sans contredit un élément important pour faire pencher la balance en votre faveur. Le temps n’est pas à la négociation à la baisse et offrir le prix demandé pourrait même être insuffisant. Fixez le prix le plus élevé que vous êtes prêt à débourser, en tenant compte de votre budget, du marché et, bien sûr, des conseils avisés de votre courtier immobilier.

2. Présentez les meilleures conditions d’achat.

La souplesse de vos conditions de vente peut également être décisive pour le vendeur, surtout s’il veut régler la transaction rapidement. Une date d’achat proche et un délai d’occupation court joueront en votre faveur, tout comme l’obtention d’une préapprobation hypothécaire, qui démontrera que vous êtes un acheteur sérieux.

Une stratégie plus risquée consiste à refuser l’inspection préachat pour simplifier le processus d’achat : ce n’est généralement pas une bonne idée ! Parlez-en à votre courtier avant de prendre une telle décision.

3. Ne négligez pas le facteur émotionnel.

La décision de l’acheteur peut aussi se baser sur des raisons plus subjectives. Ceux qui accordent une grande valeur sentimentale à leur propriété favorisent parfois les acheteurs qu’ils imaginent le mieux profiter de leur ancienne maison. N’hésitez pas à joindre une lettre de présentation à votre offre d’achat qui explique pourquoi vous aimeriez y vivre. Parlez de vos projets de vie et de quelques coups de cœur que vous avez eus lors de votre visite.

Ce n’est pas futile ! Certaines familles gagnent leur offre d’achat après avoir attendri le vendeur en lui présentant une belle photo touchante de leurs enfants…

Le mot de la fin

Vivre une situation d’offres d’achat multiples peut être une expérience stressante. Vous devez prendre des décisions rapides, tout en respectant votre budget et vos critères de sélection.

Notre truc ultime ? Faites-vous accompagner par un courtier immobilier à l’écoute de vos besoins. Il vous aidera à prendre les meilleures décisions selon votre situation personnelle. Vous n’aurez ainsi aucun regret, que vous remportiez ou non votre offre d’achat.

,

Une maison intergénérationnelle est-elle un bon choix pour vous ?

La maison intergénérationnelle, ou maison bigénérationnelle, est une résidence unifamiliale qui contient également un appartement secondaire complet. Si les deux espaces de vie peuvent ou non être reliés de l’intérieur, ils possèdent chacun une entrée extérieure.

Généralement, la résidence principale, de plus grande superficie, est occupée par un ménage d’âge moyen, tandis que le logement secondaire accueille un enfant adulte ou leurs parents vieillissants.

Depuis quelques années, la maison intergénérationnelle gagne en popularité pour deux raisons principales : l’accès à la propriété de plus en plus difficile pour les jeunes et le vieillissement de la population. La pandémie qui sévit depuis plusieurs mois ne peut qu’accentuer cet engouement, qui présente quelques avantages indéniables.

4 bonnes raisons d’opter pour la maison intergénérationnelle

1. Pour économiser.

En offrant un logement plus abordable, ce mode de cohabitation permet d’alléger le fardeau financier des jeunes adultes qui rentrent sur le marché du travail ou des retraités qui voient leur revenu annuel diminuer. Pour les occupants principaux, c’est aussi une bonne façon d’économiser sur les frais hypothécaires et certaines dépenses courantes qui peuvent être partagées.

2. Pour se rapprocher de la famille.

Habiter plus proche de ses parents est en soi une excellente raison d’opter pour une maison multigénérationnelle. Quel bonheur pour les enfants et les grands-parents d’avoir la chance de se côtoyer chaque jour !

3. Pour le maintien à domicile des personnes vieillissantes.

Souvent, un petit coup de pouce avec certaines tâches quotidiennes est tout ce qu’il faut pour permettre aux personnes âgées de demeurer dans leur chez-soi encore plusieurs années. Pour leurs enfants, c’est rassurant de les savoir près d’eux, en toute sécurité.

4. Pour l’entraide entre les membres de la famille.

Vivre en petite communauté familiale permet de partager certaines tâches, ce qui augmente la qualité de vie de chacun. Les jeunes adultes peuvent s’occuper de l’entretien extérieur, alors que les grands-parents se feront une joie de garder leurs petits-enfants à la moindre occasion !

3 éléments à considérer avant d’acheter une maison intergénérationnelle

Sur papier, vivre plusieurs générations sous le même toit semble une excellente idée. Or, ce n’est pas toujours la réalité. Il s’agit d’un projet d’envergure qui peut avoir des répercussions sur plusieurs aspects de votre vie. Il est donc important de bien y réfléchir avant de vous lancer.

1. Le conflit des générations

Êtes-vous faits pour vivre à plusieurs générations ? Si ce mode de vie apporte beaucoup de bienfaits, notamment la valeur du partage et de l’entraide, il requiert aussi quelques concessions. Les jeunes enfants, les adolescents, les adultes à l’horaire chargé, les grands-parents : tous ne vivent pas au même rythme.

Est-ce que vos horaires différents causeront des conflits ? Les soirées festives de vos ados troubleront-elles le sommeil de vos parents vieillissants ? Verrez-vous d’un bon œil l’intervention des grands-parents dans votre façon d’éduquer vos bambins ?

Voilà autant de questions auxquelles il vous faudra répondre avant d’habiter en maison multigénérationnelle.

2. Le confort du logement secondaire

L’objectif premier de la maison bigénérationnelle étant d’améliorer la qualité de vie de ses occupants, le deuxième logement se doit d’être un lieu où il fait bon vivre. Est-il assez ensoleillé par la lumière du jour ? La superficie est-elle suffisante ?

L’appartement ne représente peut-être pas un espace de vie agréable s’il se trouve uniquement au sous-sol, s’il manque de fenêtres ou s’il est trop étroit.

3. Le partage des tâches et des coûts

Pour que chaque membre de la famille trouve son compte, il faut que les attentes soient claires dès le début. Qui s’occupera de la tonte du gazon ? Qui payera pour le déneigement de l’allée ? Dresser la liste des responsabilités à partager vous évitera bien des malentendus !

Le mot de la fin

En résumant les bons côtés et les défis qu’apporte la maison intergénérationnelle, nous avons probablement soulevé beaucoup de questions. Maintenant que votre réflexion est entamée, votre courtier immobilier peut vous aider à faire le bon choix.

Eh oui, le courtier immobilier est bien plus qu’un simple vendeur ! C’est l’expert tout indiqué pour vous conseiller dans tous vos projets immobiliers. Il vous accompagnera avec plaisir dans votre projet de vivre en maison intergénérationnelle !