, ,

Emprunter pour rénover : quel type de prêt choisir?

La grande majorité des propriétaires sera d’accord pour dire qu’il y a toujours des projets à réaliser sur une propriété. Moderniser une pièce pour la rendre au goût du jour, réparer la toiture, remplacer un système de chauffage désuet, finir le sous-sol ou encore rénover la cuisine : ce ne sont pas les idées d’amélioration qui manquent!

Mais comme vous le constaterez dès vos premières recherches, les projets de rénovation sont souvent dispendieux. Si vous ne pouvez compter sur vos économies personnelles, vous devrez probablement emprunter pour rénover. Pour ce faire, plusieurs options de financement s’offrent à vous.

Voici un aperçu des différents types de prêts pour rénovations qu’il vous est possible de contracter.

Emprunter pour un petit projet de rénovation

L’option de la carte de crédit peut être intéressante si vous n’avez que des travaux mineurs à réaliser (5 000 $ et moins) et que vous avez les liquidités nécessaires pour faire les paiements mensuels requis. Informez-vous aussi des programmes de remise en argent ou en points qui peuvent être très intéressants.

Les prêts et marges personnels

Pour des projets de moyenne envergure, les prêts et les marges personnels représentent de meilleures options que les cartes de crédit, car leurs taux d’intérêt sont généralement plus bas.

Si votre projet s’échelonne sur plusieurs mois, la marge pourrait s’avérer avantageuse, car le paiement des intérêts s’applique seulement sur la portion que vous utilisez. De plus, vous bénéficiez d’un moment préapprouvé : vous n’aurez donc pas à faire une nouvelle demande de prêt chaque fois que vous aurez besoin de fonds.

L’hypothèque, un levier qui permet d’emprunter facilement pour rénover

Dans la plupart des cas, les propriétaires peuvent utiliser leur hypothèque comme levier de financement. Il y a différentes façons de faire, mais les deux méthodes les plus usuelles sont la marge hypothécaire et le refinancement d’hypothèque.

La marge hypothécaire est une solution flexible pour d’obtenir rapidement des fonds destinés à n’importe quel projet, y compris des rénovations. Comme pour la marge personnelle, les fonds sont disponibles tant qu’elle est active et les intérêts sont seulement calculés sur la portion utilisée.

Quant au refinancement hypothécaire, il s’agit d’utiliser l’équité de sa propriété (valeur actuelle de la propriété moins le solde hypothécaire) pour financer les travaux. Cette méthode vous permet de profiter d’un taux d’intérêt plus bas et d’amortir le montant à rembourser sur une plus longue période. Cette option est particulièrement intéressante si vous voulez emprunter pour rénover dans le but d’augmenter la valeur de votre propriété avant de la vendre.

Emprunter pour rénover lors de l’achat d’une propriété

Vous êtes sur le point d’acheter une maison qui a besoin d’un peu d’amour? Sachez qu’il est possible d’inclure l’emprunt pour les rénovations à même le prêt hypothécaire, mais à certaines conditions.

La plupart des institutions financières vous soumettront à un processus rigoureux : remise de soumissions et de plans et devis avant l’acceptation de la demande, remise des reçus finaux et inspection des travaux après leur réalisation. Il n’y a donc pas de place pour les imprévus!

La meilleure option de financement est celle qui tient compte de votre situation personnelle.

Toutes les grandes institutions financières offrent différents prêts pour les rénovations. Les appellations, les critères d’admissibilité, les taux d’intérêt et les modalités de paiement diffèrent d’un prêteur à l’autre. Devant l’étendue de l’offre, il peut être difficile de vous y retrouver et de choisir le produit le plus avantageux pour vous.

En connaissant bien votre situation personnelle ainsi que la multitude de produits de financement sur le marché, votre courtier hypothécaire peut vous être d’une grande utilité. Pensez à lui demander conseil avant d’emprunter pour rénover. C’est de loin votre meilleure option

,

Projet de mini maison : bon ou mauvais investissement?

Fortes de leur popularité, les mini maisons séduisent les acheteurs québécois qui rêvent de se libérer d’une hypothèque et de gagner en liberté. Pourtant, même si ce type d’habitation constitue une option intéressante aux maisons traditionnelles en raison de leur aspect écologique et de leur facilité d’entretien, elles comportent plusieurs inconvénients.

Qu’est-ce qu’une mini maison?

Aménagée avec ingéniosité et créativité pour compenser une superficie habitable réduite, une mini maison comprend, en moyenne, entre 100 et 300 pieds carrés et peut être :

  • Fixe (sur fondation)
  • Transportable (déplaçable)
  • Mobile (sur roues)

Grâce à ces petites maisons, il est possible de devenir propriétaire pour seulement 20 000 $, dans le cas d’une autoconstruction, et pour 50 000 $ à 60 000 $ dans le cas d’un projet clés en main[1]. Ces montants excluent l’achat d’un terrain ou d’une remorque.

Quels sont les principaux inconvénients?

Bien qu’attrayantes en raison de leur prix et de leur mobilité, ces habitations comportent certains inconvénients, dont les cinq principaux sont[2] :

Le manque d’intimité

Si le fait d’habiter seul dans une mini maison est réaliste, y vivre à plusieurs peut être un réel défi à long terme, alors que chacun voudra préserver une certaine intimité. Pour plusieurs acheteurs, y fonder une famille est impensable, ce qui en fait une solution transitoire, comparativement à une maison traditionnelle qui constitue l’achat d’une vie.

La complexité des règlements municipaux

Au Québec, le Code de construction, la règlementation municipale et les règles de zonage encadrent la construction des mini maisons, ce qui s’avère complexe[3]. Par exemple, le Code de construction du Québec ne couvre pas les habitations de moins de 700 pieds carrés. De son côté, le règlement provincial québécois sur la construction et la transformation de bâtiments interdit la construction de bâtiments de moins de 275 pieds carrés, dans le cas d’un studio, et de moins de 320 pieds carrés pour une maison unifamiliale comprenant une chambre[4].

Par ailleurs, les mini maisons sur roues sont considérées comme des roulottes. Ainsi, une grande majorité de règlements municipaux ne permettent pas à son propriétaire de l’occuper durant toute l’année.

Les sources de financement limitées

Comme le prix d’une mini maison est peu élevé, celle-ci ne peut être financée par un prêt hypothécaire. Selon Idriss Bouhmouch, directeur du développement des affaires et des opérations pour le Québec de Ratehub, la meilleure option demeure une marge de crédit ou un prêt personnel, bien que le taux d’intérêt d’environ 10 % soit plus élevé que celui d’un prêt hypothécaire, estimé à 2 % ou à 3 %[5].

L’absence de prise de valeur

Bien qu’une mini maison sur roues soit une bonne solution pour se loger, elle ne représente pas un investissement. Ainsi, la valeur d’une propriété réside dans le bâtiment, mais surtout dans le terrain; un élément qui ne peut être pris en considération dans le cas d’une mini maison sur roues.

La revente plus difficile

Le marché des mini maisons est en pleine émergence au Québec, ce qui en fait un type d’habitation plus difficile à revendre, en comparaison à une maison traditionnelle ou à un condo, par exemple.

Où bâtir sa mini maison au Québec?

Plusieurs villes associent la construction de mini maisons à une baisse de la valeur foncière des maisons avoisinantes, ce qui limite les possibilités d’en bâtir au Québec. Toutefois, certaines municipalités sont ouvertes à ce type de projet résidentiel, telles que[6] :

En quête d’évasion et de quiétude?

Plutôt que d’être votre lieu de résidence principale, une mini maison pourrait représenter une option intéressante à un chalet, par exemple, ou encore être un lieu pour accueillir vos invités. C’est un pensez-y-bien!

Consultez notre blogue pour découvrir d’autres articles au sujet de l’immobilier au Québec.

[1]https://www.lesaffaires.com/mes-finances/immobilier/mini-maisons–tout-nest-pas-tout-rose-/587452

[2]https://www.lesaffaires.com/mes-finances/immobilier/mini-maisons–tout-nest-pas-tout-rose-/587452

[3]https://www.noovomoi.ca/style-et-maison/maison/article.mini-maisons-quebec-lois.1.10315696.html

[4]https://soumissionrenovation.ca/fr/blogue/construire-mini-maison-permis-reglementation-municipale

[5]https://www.lesaffaires.com/mes-finances/immobilier/mini-maisons–tout-nest-pas-tout-rose-/587452

[6]https://soumissionrenovation.ca/fr/blogue/construire-mini-maison-permis-reglementation-municipale

Source : blogue de Centris : https://www.centris.ca/fr/blogue/immobilier/projet-de-mini-maison-bon-ou-mauvais-investissement?uc=1

,

Les plus belles idées déco pour une superbe chambre

Espace de repos et d’intimité, la chambre à coucher mérite que l’on prenne tout le temps nécessaire pour bien choisir chaque élément de sa déco. Voici de bonnes idées pour faire de cette pièce une oasis d’harmonie, de confort et de détente.

Le choix du lit, élément-phare de votre chambre

Qu’importe le style de déco que vous préférez, il est essentiel d’investir dans un lit et des oreillers de qualité, qui soient vraiment confortables. Pour vous sentir dans une suite royale, ajoutez une tête de lit en hauteur; en bois, cloutée ou capitonnée, elle donnera à la pièce une note de chic et d’élégance. Si vous craquez pour le style scandinave ou contemporain, privilégiez un panneau de lit recouvert de lin, ou simplement laissé en bois cru ou peint en blanc. Ces dernières années, la tête de lit est souvent intégrée au sommier; en osier tressé (rotin), elle fait merveille pour réaliser une déco de chambre bohème ou champêtre; pour créer une ambiance d’inspiration tropicale, zen, marine ou tendance récup, le bois reste la meilleure option. Vous pouvez aussi fixer un tableau surdimensionné au-dessus du lit pour composer un décor plus contemporain ou réaliser un mur en briques ou en pierre.

Du mobilier ajusté au volume de la pièce

Dans une petite pièce, il s’avère essentiel d’optimiser l’espace en utilisant toutes les possibilités de rangement.Certains modèles de base de lit disposent de tiroirs intégrés sous le meuble pour offrir plus de rangement discret; ce qui s’avère idéal pour y glisser votre literie et des couvertures afin de ne pas encombrer inutilement votre chambre. Un mobilier minimaliste vous permettra de circuler plus aisément dans la pièce. Au contraire, si vous avez la chance de disposer d’un grand espace pour la chambre à coucher, vous pourrez y placer des meubles plus imposants, une armoire, un coffre au pied du lit, et même un coin-bureau…

Pour une ambiance plus « cosy », placez un fauteuil original dans l’un des coins de la pièce. On s’y installe pour lire ou méditer, ou simplement pour y disposer les vêtements à prévoir pour le lendemain. En cuir, en textile uni, à motifs ou texturé, de style vintage ou dans une couleur résolument flashy, ce meuble doit avant tout correspondre à vos goûts et à votre personnalité. Si l’espace de la pièce le permet, associez à votre fauteuil un pouf ou un petit banc repose-pieds, pour en optimiser le style et le confort. Vous pouvez aussi placer un jeté en tricot de fibres naturelles sur l’un des accoudoirs du fauteuil pour un effet « cocooning » assuré. 

Les plus belles idées déco pour une superbe chambre

Varier l’intensité de la lumière

La lumière constitue un élément primordial de votre décoration. Pour y créer différentes ambiances, installez des lampes de chevet pour la lecture, une ou plusieurs sources de lumière tamisée pour un effet plus intime et plus feutré. Des gradateurs vous serviront à moduler l’intensité lumineuse en fonction du moment de la journée.

Jouer des couleurs pour les murs

Pour s’harmoniser à une déco minimaliste et épurée, privilégiez les tons de blanc (coquille d’œuf, blanc cassé…), ivoire, gris pâle, bleu-gris léger ou vert menthe clair. Pour un effet plus vibrant, pensez à peindre les murs en camaïeu (3 tons dégradés dans la couleur de votre choix).

Des touches artisanales pour personnaliser

Rien de mieux que de placer quelques objets décoratifs que l’on a conçus soi-même (la fameuse tendance du Do-It-Yourself) pour s’approprier une chambre. Il peut s’agir d’un tableau, de photos que vous avez prises, d’un couvre-douillette ou de coussins faits main. Le macramé suspendu devant une fenêtre, comme élément décoratif ou pour y soutenir une plante verte, est même redevenu tendance. Attention toutefois à ne pas surcharger…

Source : blogue de Centris : https://www.centris.ca/fr/blogue/astuces-et-deco/les-plus-belles-idees-deco-pour-une-superbe-chambre?uc=1