,

Qu’est-ce que la consolidation de dettes par prêt hypothécaire?

Votre taux d’endettement vous empêche de jouir pleinement de la vie? Les paiements d’intérêt s’accumulent et vous peinez à rembourser le capital sur dettes de crédit?

Si vous vous trouvez dans cette situation, la consolidation de dettes pourrait être une solution pour faciliter le remboursement de vos dettes.

Qu’est-ce que la consolidation de dettes?

La consolidation de dettes consiste en un seul prêt, octroyé par une institution financière, qui regroupe toutes vos dettes admissibles. Il peut s’agir de cartes et de marges de crédit, de prêts étudiants, de biens de consommation achetés à crédit, etc. La mécanique de la consolidation de dettes est plutôt simple : le nouveau prêt sert à régler vos dettes antérieures, vous laissant avec une seule dette de même valeur.

Le grand avantage est que vous bénéficiez d’un taux d’intérêt plus faible, ce qui permet de réduire vos versements mensuels ou encore d’accélérer le paiement du capital. Aussi, vous n’avez qu’un paiement à effectuer. C’est donc une bonne solution si vous avez de la difficulté à suivre et à gérer plusieurs paiements dus à différents moments du mois.

Une bonne chose à savoir est que la consolidation de dettes n’a pas d’incidence sur votre dossier de crédit tant que les paiements du prêt sont faits dans les délais prescrits.

Les conditions d’admissibilité à une consolidation de dettes

La consolidation de dettes est une solution assez accessible. Voici un aperçu des conditions qui détermineront votre admissibilité. Bien entendu, ces critères et leurs barèmes peuvent varier d’une institution financière à une autre.

  • Avoir un revenu stable et suffisant.
  • Idéalement, avoir des actifs (une maison, une voiture, etc.), payés en partie ou en totalité.
  • Avoir un bon dossier de crédit. Car, comme il s’agit d’un prêt, l’institution financière veut s’assurer de votre capacité à le rembourser. 

Avez-vous pensé à un prêt hypothécaire de consolidation de dettes?

Si vous êtes propriétaire, saviez-vous que vous pouvez profiter de la valeur nette de votre maison ou de votre condo pour contracter un prêt hypothécaire de consolidation de dettes? Ainsi, vous pourriez regrouper tous vos paiements mensuels, incluant votre hypothèque.

Le fonctionnement de ce type de prêt est simple. Au moment de renouveler ou de refinancer votre hypothèque, vous pouvez accéder à des fonds pouvant atteindre 80 % de la valeur nette de votre propriété, et vous en servir pour consolider vos dettes.

Petit aparté : la valeur nette de votre maison est la différence entre la valeur de votre maison et le solde de votre prêt hypothécaire. Ainsi, elle croit à mesure que vous remboursez votre hypothèque et que votre maison prend de la valeur. Si votre résidence est entièrement payée, sa valeur nette équivaut à sa valeur réelle.  

Comme le prêt hypothécaire de consolidation de dettes consiste en un seul versement pour l’ensemble de vos paiements, vous serez en mesure de mieux budgéter et planifier les prélèvements à venir.

Quelques mises en garde si vous pensez faire une consolidation de dettes

Même si la consolidation de dettes s’avère une solution simple, rapide et facile à vos problèmes d’argent, vous ne devez pas oublier qu’en cas de défaut de paiement, vous pourriez faire face à de graves conséquences. En effectuant une consolidation de dettes par prêt hypothécaire, c’est votre maison qui est mise en garantie. Si vous ne pouvez pas payer le montant requis à chaque période, elle pourrait être reprise par l’institution financière.

Une erreur que plusieurs personnes font est de voir la consolidation de dettes comme une solution permanente à leurs problèmes d’argent et d’organisation. Or, il faut la voir comme une solution temporaire. Vous devez travailler pour régler le problème à la source, incluant une revue des habitudes de consommation.

Si vous croyiez qu’une consolidation de dettes par prêt hypothécaire représente une bonne option pour vous aider à remettre vos finances sur les rails, pensez à consulter un courtier hypothécaire. Ce spécialiste sera en mesure de vous aider à trouver un produit adapté à votre réalité.

, , ,

Comment le prix de vente d’une maison est-il fixé ?

Le prix de vente d’une maison est un facteur déterminant dans le succès de votre transaction immobilière. Plus il est juste, plus vous aurez de chances de vendre rapidement en réalisant le meilleur profit possible.

En effet, si le prix de vente de votre propriété est plus haut que sa valeur sur le marché, le processus sera long, voire impossible. Au contraire, s’il est trop bas, vous vendrez facilement, mais avec un profit moindre.

Le marché immobilier local, la demande, l’évaluation municipale, l’état ou l’âge de la maison… Quels sont les éléments pris en compte pour calculer la valeur d’une résidence ?

Voici comment les courtiers immobiliers et leurs équipes s’y prennent.

Le prix de vente d’une propriété, ça se calcule… en se comparant !

Les courtiers immobiliers utilisent surtout la technique des comparables pour établir la valeur d’une propriété. Cette méthode éprouvée permet d’avoir un prix qui reflète plutôt bien l’état actuel du marché.

Les comparables tiennent compte des prix des autres maisons en vente ou récemment vendues dans le même secteur. Votre courtier immobilier recherchera des propriétés similaires à la vôtre pour comparer leur prix de vente et ainsi arriver à fixer la juste valeur de votre maison.

Pour déterminer si une autre résidence est « comparable » à la vôtre, il se base sur une liste de critères :

  • Le secteur, qui doit nécessairement être le même ;
  • La dimension du bâtiment et du terrain ;
  • La superficie habitable et le nombre de pièces ;
  • La qualité de la finition des pièces ;
  • La qualité de l’enveloppe du bâtiment (revêtement, toit, fondation, fenêtres, etc.).

Et l’évaluation municipale dans tout ça ?

La plupart du temps, l’évaluation municipale ne reflète pas la réalité du marché actuel. Même si elle peut donner une idée approximative du prix d’une propriété, elle ne doit pas être considérée comme un critère sûr.

Fixer le prix de vente d’une maison nécessite un jugement objectif.

L’attachement que vous portez à votre propriété n’a aucun impact sur son prix de vente, et ce dernier n’est jamais inscrit au hasard.

Pour être le plus juste possible, le prix de vente se fixe d’après un calcul objectif. Faites confiance à l’expertise de votre courtier immobilier. Il possède tous les outils et les connaissances nécessaires pour déterminer le meilleur prix de ventre pour votre propriété.

, , , ,

5 principes de base pour investir en immobilier

L’engouement actuel pour l’immobilier ne dérougit pas. De plus en plus de personnes souhaitent investir en immobilier et avoir leur part du gâteau. Or, c’est plus facile à dire qu’à faire ! Pour réussir dans ce domaine complexe, les investisseurs en devenir doivent posséder les connaissances nécessaires pour bien démarrer leur projet et rentabiliser leurs acquisitions.

Voici 5 principes de base pour vous guider dans la grande aventure qu’est l’investissement immobilier.

1. Investir en immobilier en fonction de sa situation

L’investissement immobilier peut convenir à plusieurs types de personnes visant différents objectifs, tels qu’un profit rapide, un fonds pour la retraite, le développement d’une entreprise ou des revenus passifs.

C’est la situation personnelle de chacun qui détermine la meilleure approche pour y arriver. Certains facteurs influencent nécessairement votre stratégie d’investissement immobilier. Par exemple :

  • Votre âge
  • Vos liquidités disponibles
  • Vos revenus
  • Votre santé financière (particulièrement votre cote de crédit)
  • Votre personnalité et vos aptitudes

Malgré votre ambition, ces éléments peuvent avoir un impact non négligeable sur la faisabilité et la rentabilité de votre projet. Il est donc important de les considérer lors de votre réflexion initiale.

2. Choisir un type d’habitation et s’y tenir

Unités locatives à court terme, plex, locaux commerciaux, terrains, résidences pour personnes âgées : il existe une multitude de biens immobiliers qui peuvent servir à faire vos premières armes dans l’investissement immobilier.

Toutefois, il est important de choisir un créneau spécifique et de s’y consacrer, du moins au début de votre carrière d’investisseur. De cette façon, vous acquerrez plus rapidement les compétences et les connaissances nécessaires pour réussir avec le type de bâtiments choisi. Perfectionnez d’abord vos compétences pour bien saisir les opportunités et administrer vos premiers immeubles efficacement. Au fil du temps, vous pourrez diversifier votre parc immobilier avec plus de confiance, si cela convient à votre stratégie d’investissement.

Les personnes qui veulent investir dans l’immobilier commencent, pour la plupart, avec l’achat d’un petit multilogement, allant d’un duplex à un bloc de 8 appartements. Leur acquisition est relativement simple : ils sont généralement nombreux sur le marché et accessibles à des prix intéressants, surtout hors des grands centres urbains.

3. Bien connaître le secteur où l’on veut investir

Chaque ville, chaque quartier, chaque secteur possède ses spécificités, incluant la valeur des immeubles, le type de clientèle et les attraits qu’on y retrouve. Pour investir de manière judicieuse, il est important de bien choisir l’emplacement de vos actifs immobiliers. Par exemple, un secteur donné pourrait contenir des édifices plus abordables, mais un autre affichant des prix plus élevés pourrait vous rapporter davantage au bout du compte.

Pour vous y retrouver, rien de mieux que de choisir un courtier immobilier qui connaît bien les particularités du secteur où vous souhaitez acquérir un immeuble. Il pourra vous dresser un portrait du quartier en question et voir s’il convient à votre situation.

4. Déterminer sa stratégie d’investissement

Avant d’investir en immobilier, vous devez déterminer votre objectif et votre stratégie d’investissement.

Souhaitez-vous un investissement à court terme ? Le flip pourrait être une bonne option. Il consiste à acheter une propriété qui nécessite quelques rénovations, à la revamper au goût du marché et à la revendre rapidement clé en main, à profit.

Vous pourriez aussi développer une stratégie d’investissement à long terme, qui vous permettrait d’empocher un profit beaucoup plus important, mais après 10, 20 ou 30 ans.

Bref, il n’y a pas qu’une bonne façon d’investir en immobilier. Il suffit de trouver celle qui convient le mieux à votre profil d’investisseur. Par la suite, vous pourrez établir votre budget et trouver les leviers de financement possibles pour votre projet d’investissement. Même si la mise de fonds reste le meilleur moyen pour accéder à la propriété, il existe d’autres options pour acquérir des immeubles à revenus.

5. Bien s’entourer

Peu importe le domaine, les entrepreneurs qui réussissent le mieux sont ceux qui savent s’entourer des bonnes personnes. Et l’immobilier ne fait pas exception à la règle ! Ainsi, que vous possédiez un ou plusieurs bâtiments, pensez à vous constituer une équipe de professionnels multidisciplinaires qui pourront vous appuyer dans vos opérations courantes : courtier immobilier, partenaire d’affaires, entrepreneur en construction, conseiller financier, comptable, fiscaliste, avocat, notaire. En affaires, c’est toujours gagnant d’avoir un carnet d’adresses bien garni.

En terminant, rappelez-vous que devenir un investisseur immobilier à succès demande des compétences variées qui s’acquièrent avec l’expérience. Grand connaisseur et passionné du domaine, votre courtier immobilier commercial vous accompagnera avec plaisir au cours de votre processus d’apprentissage.

Bon investissement!